top of page

Le blob à la Lab School

Updated: Nov 17, 2021




La semaine du 11 au 17 octobre :

La Lab School a participé au projet du CNRS en partenariat avec Thomas Pesquet. Les élèves ont dû respecter un protocole sérieux d’observation du blob et recueillir des données afin qu’elles soient par la suite renvoyées au CNRS.


Des conditions de conservation et de milieu devaient être réunies :



  • Première étape : désinfecter ses mains, son environnement et préparer le matériel








  • Deuxième étape : la préparation de la gélose.


La gélose est constituée de 1 gramme d’agar agar pour 100ml d’eau. Il suffit de faire porter l’eau à ébullition avec l’agar agar, puis de verser la préparation dans les boîtes de pétri.



  • Troisième étape : remplir la boîte de pétri et installer le blob






  • Quatrième étape : lui donner à boire et à manger.



Après avoir déposé le blob, pour le réveiller, il faut lui verser quelques gouttes d’eau dessus, puis, mettre à disposition de la nourriture qui va le faire émerger de son sommeil.













Ici, pour respecter le protocole officiel, des flocons d”avoine ont été utilisés.







  • Cinquième étape : mettre le blob dans ses conditions optimales.


Pour que l’expérience soit un succès, le blob ne doit pas être exposé à la lumière du jour. Il peut cependant être éclairé avec une ampoule de faible intensité. L’hygrométrie doit être surveillée et relevée régulièrement.


Aménagement de boite pour laisser le blob dans le noir tout en prenant en photo toutes les demi-heures afin d'analyser les déplacements du blob.


À la rentrée des vacances de la Toussaint, les élèves devront rentrer les résultats obtenus au cours de l’expérience dans une base de données en utilisant un logiciel pour qu’ils soient envoyés puis analysés par les scientifiques.


La semaine du 18 au 24 octobre :


La participation de la Lab School au projet du CNES et du CNRS, en collaboration avec Thomas Pesquet, comprenait la possibilité pour les établissements et en particulier pour les élèves, de réaliser d’autres expériences, proposées par les chercheurs.


La dernière semaine avant les vacances de la Toussaint a ainsi été une semaine d’expérimentation pour les élèves, qui ont pu mettre au point des protocoles expérimentaux afin d’observer le comportement du blob. Chaque classe a réalisé des expériences différentes avec cet organisme vivant, si particulier, et chaque élève a pu participer à la mise au point de ces expériences, à la manipulation du blob et à son milieu de culture. Les élèves ont pu choisir de réaliser une expérience proposée dans le cadre du projet ou alors d’inventer leur propre expérience en petit groupe.


Expérience du labyrinthe

Voici une expérience réalisée par le Cycle 2 : ils ont cherché à savoir si, malgré la présence de légo formant un labyrinthe, le blob arriverait à se déplacer pour rejoindre la nourriture.




Expérience nutrition avec différents aliments de la vie quotidienne

L’expérience réalisée ici avait pour but de voir par quels aliments le blob était davantage attiré. La pomme a eu un grand succès auprès du blob.




Expérience colorant alimentaire

Expérience réalisée par les élèves du Cycle 4. Ils ont utilisé du colorant alimentaire afin de colorer le Blob.



Un blob tout terrain ?

Dans cette expérience, les élèves du Cycle 3 ont cherché à tester les aptitudes du Blob en élevant le flocon d’avoine sur le couvercle de la boîte. surprise : le blob s’est hissé le long de la corde pour aller rejoindre ses précieux flocons d’avoine.






Un grand merci à tous les élèves, professeurs et service civiques grâce à qui cette expérience a pu être menée à bien ainsi que pour la rédaction de cet article et au CNRS qui nous a fourni les blobs et nous a permis de réaliser ces expériences.







Comments


bottom of page